SMARTER PEOPLE. GREATER BUSINESS. BETTER WORLD.
 
mode-emploi-ted-talk.jpg

Comment réussir sa prise de parole ?

Voici notre indispensable kit de survie à utiliser pour vos interventions, seul en scène, sans notes, en moins de 18 minutes…

Découvrir

Voyager en orbite, marcher sur la Lune ou coloniser Mars ? Avant un lancement spatial, il est bon de maîtriser toutes les étapes, de la préparation à l'atterrissage. Il en va de même pour réussir ses prises de parole en public. Voici notre indispensable kit de survie à utiliser pour vos interventions, seul en scène, sans notes, en moins de 18 minutes…

 
mode-emploi-ted-talk-1.png
 

Étape 1

Mettez-vous à la place de votre public

Une prise de parole face à un large public ne sera pas la même que si celle-ci est réalisée devant un jury restreint, composé de spécialistes du sujet. Vous devez donc adaptez votre discours à votre auditoire pour mieux le convaincre.

mode-emploi-ted-talk-2.png
 

Étape 2

Réfléchissez à votre message

Quelle est la chose la plus importante que vous souhaitez partager avec la salle ? Attention, ce message doit être unique car si vous empilez les idées, l’audience ne parviendra pas à les retenir et votre prise de parole n’aura finalement aucun impact.

mode-emploi-ted-talk-3.png
 

Étape 3

Captez l’attention pour la conserver

Optez pour une introduction percutante, qui entre dans le vif du sujet. Ensuite, construisez une histoire simple et pédagogique pour partager une connaissance avec efficacité. Ne croyez pas les intervenants qui vous disent qu’ils ont déjà un script : à chaque nouvel événement, l’intervention doit être réécrite.

mode-emploi-ted-talk-4.png
 

Étape 4

Allégez vos présentations

Les supports visuels ne doivent pas se substituer à la démonstration de l’intervenant, ne surtout pas détourner l’attention du public vers les illustrations. Ainsi, oubliez les effets d’animation et de transition.

mode-emploi-ted-talk-5.png
 

Étape 5

Répétez (et répétez encore)

Les intervenants doivent connaître par cœur leur introduction et leur conclusion car ce sont des moments charnières de l’allocution. Attention, dès que vous sentez que vous commencez à répéter par cœur votre propos, il est temps d’arrêter net vos répétitions pour ne pas tomber dans l’exercice de la récitation.